Unicisme

Unicisme

Homéopathie Unicisme.

Ce terme vient du grec Homoios (similaire) et pathos (souffrance) et signifie « Thérapie par les semblables », désigné également par la loi de similitude « similia similibus curentur », le semblable soigne le semblable.

unicisme 01Principe découvert et développé par Samuel HAHNEMANN, à la fin du 18ème, cette méthode thérapeutique utilise des substances d’origine végétale, minérale et animale. Ces substances, une fois administrés à une personne en bonne santé (une substance à la fois) et déclenchant des symptômes spécifiques chez cette dernière, sont capables, une fois diluées et dynamisées, de  supprimer ces mêmes symptômes chez une personne souffrante.

 Dilution et Dynamisation, deux principes fondamentaux.

La Dilution permet de supprimer toute toxicité des substances utilisées, tout en conservant leurs informations vibratoires. En effet, nombreuses de ces matières premières sont fortement toxiques à dose pondérale, voire même mortelles pour certaines. Leurs dilutions successives permettent d’écarter tout danger, pour laisser place à des remèdes d’une grande efficacité. Et paradoxalement, plus la dilution est grande, plus l'efficacité est grande et plus l’action du remède est profonde.

Quant à la Dynamisation, elle consiste à sucusser ou agiter rapidement chaque remède, à chaque étape de la dilution, afin de transmettre l’énergie de celui-ci au solvant auquel il est associé (eau/alcool).

Le grand génie de Samuel HAHNEMANN fut d’expérimenter ces remèdes sur des êtres humains sains (pathogénésies)  et de consigner toutes  ces expériences dans les « Matières Médicales », l’outil principal du conseiller homéopathique.

L’Unicisme, la seule méthode homéopathique.

Les préparations homéopathiques, c'est à dire diluées et dynamisées, non prescrites  selon la loi de la similitude, ne sont pas homéopathiques dans leur action. Elles agissent malgré tout, et donne en apparence des résultats satisfaisants, mais n'engendrent qu'une suppression de symptômes. Toute prescription pluraliste ou complexiste, ne fait qu'appliquer le principe allopathique qui consiste à associer un médicament à une pathologie, à des symptômes. Seule, la prise du similimum, un remède unique correspondant aux symptômes physiques et psychiques du patient, permet une véritable amélioration, sans suppression, fidèle à l'enseignement de Samuel HAHNEMANN.

 

Les pathogénésies. J’attire ici votre attention sur un point très important, justifiant la pratique de l’Unicisme : toutes les expérimentations consignées dans les matières médicales ne concernent que l’utilisation d’un remède unique, d’un seul à la fois. Aucunes d’entre elles ne concernent la prise  simultanée de deux remèdes, ni à fortiori de trois, de quatre ou plus... D’où la plus grande incertitude quant à la compatibilité ou incompatibilité de leur action.  Si le premier remède conseillé, avec la pratique de l’Unicisme, n’a pas eu l‘efficacité attendu, l’étude des réactions du patient permet au praticien d’y voir clair et d'y remédier, en modifiant le protocole ou conseillant un autre remède. La pratique du Pluralisme (plusieurs remèdes à la fois) et du Complexisme (mélange de plusieurs remèdes dans une même préparation), ne le permet pas. Avec la prise de plusieurs souches simultanées, il est très compliqué, voire impossible de faire la part des choses. ( Pour information, Samuel HAHNEMANN, a testé lui-même le pluralisme pour revenir définitivement à l’Unicisme).

 

« SOIGNER LE PATIENT et non la maladie » 

L’Unicisme a pour unique but de soigner le patient, en s’intéressant tout particulièrement à son individualité, dans sa globalité, à l’écoute de tous ses symptômes.
La maladie est le signe d’un déséquilibre, d’un dysfonctionnement, d’un dérèglement de la « Dynamis » ou énergie vitale. Ce déséquilibre, physique et/ou psychique, donne naissance  à des "symptômes", qui ne sont que des signaux, des indicateurs visibles témoignant d’un désordre intérieur. Les supprimer,  sans compréhension de ce qui se passe, n’est pas approprié !!!

« Que penseriez-vous d’un garagiste, en présence d’un voyant lumineux allumé sur le tableau de bord de votre véhicule, qui se contenterait de débrancher le fil concerné, ou de dévisser l’ampoule allumée, pour que le voyant s’éteigne ??? »

Un symptôme est un signal, un message envoyé de l’intérieur, une alerte qui mérite toute notre attention !

L’Unicisme accorde une importance essentielle au caractère unique de chaque patient qui vit ses troubles à sa manière, avec son ressenti spécifique. Le choix d’un remède unique et semblable, sélectionné et choisi  pour sa capacité à relancer le processus dynamique, à mobiliser les défenses naturelles de l’organisme, a pour but de stimuler l’énergie vitale et les forces d’auto-guérison de chacun.

Michel Le Gourrierec
36, Ancienne Route Nationale n° 2, Terre Rouge
97410 Saint PIERRE
tél. 06 93 62 42 02